Histoire des techniques

La Fémis participe à diverses initiatives de recherche qui ont pour enjeu de cartographier et d’approfondir nos connaissances sur l’histoire des techniques et des métiers du cinéma et de l’audiovisuel. Ces projets prennent notamment place dans le cadre des programmes de recherche TECHNES et de l’ANR Beauviatech.

Le programme TECHNES

La Fémis fait partie du partenariat international de recherche sur les techniques et technologies du cinéma (TECHNES) dont l’un des principaux enjeux est de repenser l’histoire du cinéma et ses méthodes en interrogeant les techniques et les technologies qui ont accompagné le médium depuis son origine. Pour ce faire, TECHNES constitue un lieu de dialogue entre chercheurs, techniciens, universités, archives, cinémathèques et écoles de cinéma.
Le principal projet de TECHNES est la constitution d’une encyclopédie raisonnée des techno-logies du cinéma, mais il vise également à l’approfondissement de la connaissance scienti-fique des techniques du cinéma, la multiplication des échanges savants internationaux sur les techniques cinématographiques et la mise en accessibilité des connaissances sur ces dernières.

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter le site de TECHNES @|LIEN8702515|W2ljaS0+aHR0cDovL3RlY2huZXMub3JnL10=|@.

ANR Beauviatech

Le projet BEAUVIATECH : des techniques audio-visuelles et de leurs usages : modalités historiques, esthétiques et pratiques - Jean-Pierre Beauviala et la société Aaton" est porté par l’Université Rennes 2, avec pour partenaires l’Université Rennes 1 (IRISA), la Cinémathèque française, La Fémis et l’École Louis Lumière.
Il a notamment pour ambition d’explorer les enjeux de la transition numérique (et l’hybridité entre les pratiques argentiques et numérique qu’elle désigne) en regard des évolutions des pratiques, des corps de métiers, de notre rapport aux images, des aspects économiques, théoriques, épistémologiques et esthétiques du cinéma. L’un des principaux objets d’étude de ce programme est la société français Aaton fondée par Jean-Pierre Beauviala, et son rôle dans l’histoire des techniques cinématographiques et audiovisuelles.

Pour plus d’information, vous pouvez consulter le site de l’ANR Beauviatech @|LIEN8702515|W2ljaS0+aHR0cHM6Ly9iZWF1dmlhdGVjaC5oeXBvdGhlc2VzLm9yZy9d|@.

Colloque international « Repenser la transition numérique »

La Fémis et l’Ecole nationale supérieure Louis-Lumière collaborent pour organiser le colloque international « Repenser la transition numérique », dans le cadre du programme de recherche ANR Beauviatech. Dirigé par Jean-Baptiste Massuet (Université Rennes 2), Gilles Mouëllic (Université Rennes 2), Giusy Pisano (ENS Louis-Lumière) et Barbara Turquier (La Fémis), ce colloque révu en décembre 2021 ambitionne d’interroger à nouveaux frais la transition entre l’argentique et le numérique en cherchant à replacer celle-ci dans le contexte élargi d’une histoire des techniques et des formes.
L’idée longtemps avancée d’une « révolution numérique » cache une réalité plus complexe car hybride, reposant sur plus d’une décennie de cohabitation entre ces deux paradigmes techniques de tournage et de diffusion des films. Il semble dès lors important d’envisager le « moment numérique » comme une transition et une mutation des techniques audiovisuelle, qu’il s’agira de mettre en perspective, en regard de l’influence du numérique sur l’évolution des métiers, des gestes, des formes et des outils du cinéma.
Le principal objet d’étude de ce colloque est d’étudier les modalités de passage de l’argentique au numérique, et ses conséquences sur l’ensemble du processus de création en cinéma : des moyens et conditions de tournage à ceux de la post-production, jusqu’à la diffusion des films. L’un des enjeux du colloque sera par ailleurs d’essayer de renouveler la manière dont les professionnels du cinéma sont associés à la recherche : L’idée est ainsi d’appréhender la transition numérique principalement du point de vue des métiers et des pratiques, dans le cadre de la fabrication des films.

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter l’appel à communication du colloque @|LIEN8702515|W2ljaS0+aHR0cHM6Ly9iZWF1dmlhdGVjaC5oeXBvdGhlc2VzLm9yZy8yNTIwXQ==|@.

Filmographies : Archives audiovisuelles des métiers du cinéma

La Fémis a inauguré en 2013 « Filmographies », un programme de création d’archives orales autour de la mémoire de grands professionnels du cinéma. Chaque année, les étudiants d’un département réalisent un entretien approfondi avec un grand professionnel du cinéma, qui est ensuite déposé à la Cinémathèque française et consultable à la Bibliothèque du film.
Outre sa vocation historique et scientifique, la réalisation de ces entretiens s’inscrit dans une perspective de formation à la recherche : elle permet aux étudiants d’enrichir leur connaissance de l’histoire des métiers et des techniques cinématographiques, de se familiariser avec les méthodes de la recherche historique et les enjeux des archives orales.

Vous pouvez consulter les résultats de ce projet @|LIEN8702515|W2ljaS0+aHR0cHM6Ly93d3cuZmVtaXMuZnIvLWZpbG1vZ3JhcGhpZXMtYXJjaGl2ZXMtXQ==|@.